Bien chez soi

Témoignage de Lorette Piriou, Ludovic Clément et Kevin Chevoleau - Personnes accompagnées au Foyer Notre-Dame d'Aubry-du-Hainaut

C’est un peu comme si le foyer Notre Dame d’Aubry-du-Hainaut était sacré pour Lorette, Ludovic et Kévin. A vingt-deux ans, Lorette est la cadette du trio. Elle vit au foyer depuis septembre 2018. Accompagnée auparavant par l’Institut Médico-Éducatif de Jeumont ainsi que par le Service d’accueil de jour d’Aulnoye-Aymeries, Lorette a souhaité rester au foyer Notre Dame après un essai d’une semaine. Elle s’y est sentie tout de suite très bien. Et elle ne regrette pas son choix.

« Tout le monde est gentil ici, je suis bien accompagnée », explique-t-elle. Lorette est épileptique, elle a besoin d’être rassurée. Les veilleurs de nuit sont ainsi très importants pour elle. Ils sont à la fois ses confidents et ils « sécurisent les résidents », comme elle aime le dire. Lorette a participé en 2018 au Championnat de France de tennis de table à Marseille, avec son club Défi Sport adapté permettant aux jeunes, adolescents et adultes déficients intellectuels de pratiquer des activités sportives et des compétitions organisées par la Fédération Française de Sport Adapté. Ses parents vivent en pleine campagne et élèvent des chèvres. Lorette adore la nature. Elle aime retrouver les animaux lorsqu’elle repart un weekend sur deux chez ses parents. Elle en profite également pour cuisiner. Son projet, en lien avec les éducatrices, est de gagner en autonomie.

Arrivé depuis décembre 2017, Ludovic est un résident autonome et très actif. Après un essai d’une semaine, lui aussi a souhaité poser ses valises à Aubry. A quarante ans, il a travaillé plus d’une vingtaine d’années dans des Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) avant d’arrêter en raison de problèmes de dos. Il est diplômé de cuisine après avoir suivi un stage au Centre de formation Auln’arep d’Aulnoye-Aymeries. Ludovic adore cuisiner, notamment confectionner des pâtisseries. L’apprentissage de la cuisine s’est fait à son arrivée au foyer où une éducatrice lui a donné l’envie de préparer des repas à partir de recettes sélectionnées sur le web. Aujourd’hui, Ludovic prépare seul ses menus, liste et achète ses courses. Il pratique aussi de nombreuses activités. Il envisage d’être « reporter-photographe » pour le journal interne du foyer. Il aime également l’informatique, le cinéma (notamment les films d’horreur) ainsi que la musique, il est d’ailleurs fan des « Kids United », qu’il est déjà allé voir en concert.

Kévin, qui n’a pas souhaité être photographié, est âgé aujourd’hui de vingt-sept ans. Il a rejoint le foyer en 2012, date à laquelle le bâtiment Haute Qualité Environnementale (HQE) fut inauguré, et ce, après avoir suivi le parcours à l’Institut Médico-Professionnel (IMPro). Auparavant, il vivait chez ses parents, tous deux aujourd’hui décédés. « Tout était nouveau grâce à ce bâtiment, et surtout la mixité des résidents », décrit-il. Kévin aime certaines activités proposées par le foyer comme l’informatique, les jeux vidéo et les sorties, notamment les vacances adaptées qui sont gérées par des organismes extérieurs spécialisés. En août 2019, il a pu partir pendant une semaine à Antibes en séjour adapté. Ce qu’il souhaite, comme ses deux acolytes, c’est d’être plus indépendant, en apprenant à gérer seul son argent et sortir de manière complètement autonome.

Même s’ils ont des parcours de vie très différents, ces trois résidents ont la même ambition : celle d’être plus autonomes.

Avec la bienveillance et le soutien de l’équipe éducative qui les accompagne au quotidien, ils sont sur la bonne voie !

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI