Travailler pour être épanoui !

Témoignage de Nicolas Volz, personne accompagnée à l'ESAT Les Ateliers du Ternois, Saint-Michel-sur-Ternoise

Nicolas a 32 ans, il vit au Foyer d’hébergement de Monchy-Cayeux. Cela fait maintenant douze ans qu’il travaille aux Ateliers du Ternois, en lien avec trois moniteurs, en façonnage de pièces automobiles destinées à un constructeur sur Amiens et en conditionnement parapharmaceutique. « Le travail est très important » affirme-t’il.

Pour gagner de l’argent bien sûr, mais surtout pour développer ses compétences et se distraire, en se concentrant sur ses missions. Mais également pour rencontrer d’autres personnes ! L’encadrement dont il bénéficie à l’ASRL est essentiel. Quelques années auparavant, Nicolas avait tenté de se suicider en ingérant une dose trop importante de médicaments, ce qui lui a valu deux jours de coma. Mais il a remonté la pente grâce à l’équipe éducative et encadrante. Le sport lui permet également de se détendre et d’être au contact des autres. Il pratique notamment le tennis de table, sa discipline favorite, le football et le tennis. Il y a huit ans, avec des entraînements plus intenses toutes les semaines, il a pu participer au Championnat de France de tennis de table, où il est arrivé premier. Une belle victoire dont il est fier !

En plus du travail et du sport, c’est une rencontre qui a changé sa vie. Nicolas a rencontré Alicia, sa compagne, quand il est arrivé il y a douze ans au Foyer d’hébergement de Monchy-Cayeux. 2019 a été la première année où ils ont pu partir tous les deux en vacances d’été pendant un mois. « Alicia m’apporte beaucoup d’amour et de fidélité », dit-il. Son projet personnalisé est désormais de vivre en appartement en autonomie, ce qui lui permettrait de voir Alicia tous les weekends, sans contraintes liées aux horaires par exemple…

Et son rêve serait de travailler en menuiserie, autour du bois, un matériau que Nicolas adore et aimerait côtoyer au quotidien. « J’aime le côté manuel, pouvoir travailler et construire de mes propres mains serait mon rêve », affirme-t-il. Être menuisier serait pour lui un épanouissement total, où il pourrait exprimer sa créativité.

« Le travail c’est la santé ! » résume tout à fait l’état d’esprit de Nicolas, qui, grâce aux Ateliers du Ternois et à son histoire d’amour, est aujourd’hui un jeune homme comblé, avec des ambitions qui le poussent à aller toujours plus loin !

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI