Vive les fous rires…

Témoignage de Virginie Delahoutre, Maîtresse de maison au Foyer le Soleil Bleu, Quesnoy-sur-Deûle

Il y a maintenant vingt-deux ans que Virginie, surnommée « Nini » ou encore « Madame fous rires », travaille au Foyer Le Soleil Bleu. Initialement, elle était recrutée à mi-temps pour seulement un an. Très rapidement, elle a été embauchée en CDI. « Quand j’ai commencé, nous comptions 30 résidents. Aujourd’hui, 85 personnes sont accompagnées » explique Virginie.

Avant l’ASRL, Virginie travaillait dans le secteur de la petite enfance, notamment dans les crèches. C’est en arrivant au sein du FAM Le Soleil Bleu, puis au Clos de la Chesnaie, un autre établissement de l’Association, qu’elle a pu se former pour exercer le même métier que sa grand-mère : celui de maîtresse de maison… Un métier complet et très important dans le secteur.

Virginie, c’est le lien entre les personnes accompagnées et les professionnels. Elle veille au bien-être des résidents et les oriente dans la définition et l’évolution de leur projet de vie. Ses missions quotidiennes lui tiennent à coeur : les accueillir chaque matin, à leur rythme, pour le moment du petit-déjeuner, les aider à cuisiner, ou encore entretenir les locaux.

Elle fait également partie du groupe des anciens résidents de l’établissement. Ce qu’elle préfère, c’est le lien de proximité qu’elle a développé avec chaque personne. Joie, bonne humeur et bienveillance… ce sont ses principales qualités, très appréciées de tous d’ailleurs ! « Ici, il y a de bonnes énergies », précise-t-elle. Les moments de partage sont très importants pour les résidents. Les fêtes et les événements festifs sont ainsi pensés par toute l’équipe pour apporter de la joie et du bonheur à tous.

Virginie envisage son évolution professionnelle dans l’accompagnement du vieillissement des résidents. En particulier par le biais d’une formation aux massages qu’elle pourrait suivre et mettre en pratique au sein de l’établissement.

Pour elle, il y a encore beaucoup de sensibilisation à faire auprès du grand public pour changer l’image du handicap. Et notamment auprès des enfants, qui peuvent être à l’initiative d’un changement de mentalités. L’humanisme reste une de ses valeurs fondamentales.

Pour les prochaines années, Virginie souhaite que l’ASRL continue avec le même état d’esprit qu’actuellement : de l’aide, de l’engagement et de la bienveillance apportées aux personnes accompagnées. « C’est ce qu’il y a de plus important ! » conclut-elle.

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI