Jouer la carte du collectif…

Témoignage d'Antoine Seguin, Moniteur éducateur au Foyer de vie l'Arbre de Guise de Seclin, Dispositif Habitat Vie Sociale de la Métropole de Lille

Antoine est Moniteur éducateur au foyer de vie l’Arbre de Guise depuis septembre 2012. Avant son arrivée dans l’établissement, il a travaillé durant trois ans au Service d’Accueil de Jour la Maisonnée d’Armentières. Actuellement, il accompagne au quotidien les résidents, notamment par la mise en place d’un jardin participatif, mené en partenariat avec le quartier de Burgault et le réseau des AJONCS (Amis des Jardins Ouverts et Néanmoins Clôturés), Association qui se consacre à la création de jardins communautaires en région Hauts-de-France.

Le démarrage du gros oeuvre du jardin participatif s’est déroulé fin 2019. Les résidents du foyer ont participé évidemment à la construction du projet, qui est le fruit d’un travail collectif en lien avec les personnes accompagnées et leurs familles, les habitants du quartier, les membres du Conseil de la Vie Sociale (CVS) et certains partenaires extérieurs comme une apicultrice par exemple. Comme son nom l’indique, l’intérêt du jardin est qu’il soit participatif. A travers cette initiative, Antoine souhaite que les résidents participent à la vie citoyenne de la ville et qu’à l’inverse, les habitants et les jeunes s’ouvrent à l’établissement. Une convention a notamment été signée avec l’école primaire Paul Durot de Seclin pour l’organisation d’ateliers participatifs avec les enfants.

L’Arbre de Guise s’oriente également vers une politique de « zéro déchet » en ayant signé une convention avec le groupe API Restauration. Le jardin participatif s’intègre dans cette tendance pour garder une cohérence dans tous les projets développés par l’établissement.

Un parcours moteur, réalisé avec la psychomotricienne, existe déjà. Le lien sera donc assuré avec le jardin participatif, qui constituera la partie sensorielle proposée aux résidents. La serre, les cuves d’eau, les composteurs et le secteur « détente » seront ainsi englobés dans le jardin participatif, qui inclura aussi un poulailler mobile, une mare, des ruches, etc. En parallèle, Antoine anime l’atelier Bois en privilégiant la récupération. Avec les résidents, il propose la création de composteurs, de nichoirs, de bacs surélevés pour le jardinage, d’une maison à insectes, et d’autres objets en fonction des idées de chacun et des événements phares de l’année, comme Noël par exemple, où les adultes ont pu fabriquer un traineau ou encore des sapins en bois.

Les personnes accompagnées sont très fières de leurs créations. « On essaie de remettre la dimension adulte au sein du foyer, pour que les activités correspondent vraiment aux attentes des résidents », précise Antoine. L’Arbre de Guise compte en effet quarante-cinq résidents et dix personnes accompagnées en accueil de jour. La plus jeune résidente n’a que vingtet- un ans alors que le plus âgé a plus de la soixantaine.

« Le jardin participatif est un outil important pour les résidents » affirme-t-il, car il intègre aussi bien une dimension sociale, que citoyenne et artistique. Il permettra aussi de s’adapter aux personnes vieillissantes qui pourront par exemple jardiner debout grâce à la mise à disposition d’un potager surélevé.

Pour Antoine, le plus important est de s’ouvrir vers l’extérieur, de se remettre en question mais aussi d’innover. Des qualités bien ancrées au foyer l’Arbre de Guise !

 

Retrouvez les dernières actualités du Jardin participatif en cliquant ici !

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI.