« L’Homme extraordinaire de Barbieux »

Témoignage de Jean-Luc Eeckoutte, bénévole au FAM de Wattrelos, Dispositif FaciliTED

Jean-Luc a passé trente-trois ans au sein de l’ASRL. En retraite depuis plus d’un an, il est aujourd’hui bénévole deux jours par mois au Foyer d’Accueil Médicalisé pour adultes autistes (FAM) de Wattrelos.

Jean-Luc a débuté sa carrière professionnelle comme réparateur machine au sein de Peugeot. Pour lui, cette expérience fut une vraie richesse, notamment pour cultiver sa capacité à solutionner les problèmes.

Avant la fermeture de son usine, il postula au sein de l’Établissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) Jemmapes- Lamartine. Il avait entendu dire qu’un recrutement était envisagé. Il lui a fallu attendre deux ans pour obtenir un poste de Moniteur d’atelier. « La prise de poste s’est faite naturellement » affirme-t-il. Son engagement au sein de l’ESAT a duré dix ans. Durant cette période, il a eu l’opportunité de suivre une formation en alternance de trois ans pour obtenir le diplôme d’ETS (Éducateur Technique Spécialisé). C’est après cette formation qu’il est embauché à l’Institut Médico Éducatif (IME) de Barbieux, où il restera pendant vingt-trois ans. A l’IME, il était à l’initiative du montage et de l’animation de quatre ateliers, où il a pu s’investir pleinement grâce au soutien de la direction, et toujours en lien avec les éducateurs spécialisés.

Les ateliers bois, jardin, réparation vélos et productif, permettant de développer les compétences manuelles des jeunes accompagnés, l’ont bien occupé durant ces nombreuses années.

« On ne peut pas faire semblant avec les personnes autistes ! C’est pourquoi il est important de mettre en place des actions dans l’établissement. Les ateliers et les animations leur permettent d’être plus détendus. Ils ne manifestent pas toujours leur plaisir mais nous, nous le sentons ! » explique-t-il.

Aujourd’hui, sa motivation en tant que bénévole au FAM de Wattrelos est triple. Mettre en pratique ses compétences, rester actif et rendre service à des personnes accompagnées en difficultés sont les crédos de Jean-Luc. La technologie et la mutualisation des actions doivent être utilisées avec modération.

Pour lui, l’humain doit rester au coeur de l’accompagnement des personnes. Et le plus important pour Jean-Luc, c’est le concret. Il se remémore notamment l’animation de l’atelier jardin, qui permettait de semer et de récolter, avec les jeunes autistes, 1 000 oeillets d’Inde par saison. Ces plantes étaient ensuite vendues aux familles. Et cela fonctionnait très bien car les enfants étaient tous impliqués.

Jean-Luc a laissé son empreinte à l’ASRL à travers ses nombreux projets menés avec les jeunes. « L’homme extraordinaire de Barbieux », c’est ainsi que tout le monde le qualifie aujourd’hui. Sacré surnom qu’il est impossible d’oublier !

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI.