Les yeux qui pétillent !

Témoignage de Jean-Marc Mourgue, résident, Foyer de Canteraine, St-Pol-sur-Ternoise

Jean-Marc est heureux de nous retrouver pour nous raconter son histoire. En plus des yeux qui pétillent, il a le sourire !

Depuis huit ans, il est résident au Foyer de Canteraine. Ce n’est pas son premier choix. Il aurait préféré être plus proche d’une de ses soeurs pour pouvoir lui rendre visite plus facilement.

Au Foyer de Canteraine, tout va bien avec les résidents et les professionnels. La seule chose qui le perturbe, c’est de ne pas pouvoir faire la grasse matinée, car il est réveillé tous les jours à 8h. Il regrette aussi de ne plus pouvoir sortir seul en ville, notamment pour aller au cinéma. Avant, c’était possible lorsqu’il était résident au sein du Foyer Résidence de Saint-Pol-sur-Ternoise (établissements de l’ASRL).

Aujourd’hui, c’est plus difficile pour lui de se déplacer seul car il risque de tomber. Jean-Marc souhaite pouvoir échanger et rencontrer plus de personnes. Avec le décès de ses deux parents, Lucien et Marguerite, il se sent seul. Son petit frère et ses deux soeurs sont encore là mais ne sont pas toujours disponibles pour lui rendre visite. Il a heureusement régulièrement la visite de Tobias, un autre résident du Foyer de Canteraine avec qui il a noué des liens d’amitié.

Les activités réalisées au Foyer sont très importantes pour lui. Et ce qu’il aime particulièrement, c’est faire du bateau à la base nautique de Conchil-le-Temple. « C’est un moment agréable sauf quand il faut le nettoyer ! », affirme-t-il avec un sourire. Cette activité lui a permis de faire de la compétition, en participant à des courses de bateaux. Son prochain challenge est d’apprendre à nager.

Les ateliers cuisine sont aussi une de ses activités favorites. Tout comme les mots fléchés. Jean-Marc est fan de ce jeu de lettres où il faut s’armer de patience. Il a une véritable collection de livres qui lui permet de jouer « pour au moins deux ans », précise-t-il.

Mais au-delà des ateliers et des animations, son souhait serait d’échanger avec les résidents d’autres foyers, pour rencontrer plus de monde. Organiser plus de sorties, même en semaine, serait pour lui une opportunité de communiquer et de s’ouvrir aux autres.

Le « lien », c’est le mot que pourrait choisir Jean-Marc pour conclure son portrait. Comme une envie de maintenir et d’entretenir sa relation avec les autres.

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI.