Un petit prodige de l’informatique…

Témoignage de Clément Bulteel, jeune accompagné, SESSAD de l'IME l'Eveil à Loos

Clément a douze ans. Il est accompagné par le Service d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD) de l’Institut MédicoÉducatif (IME) l’Éveil.

C’est à l’âge de deux ans et demi que ses parents se sont aperçus de ses difficultés. A l’école maternelle, Cathy, sa mère, raconte qu’il a fallu gérer des moments difficiles. Clément ne semblait pas faire preuve d’empathie, il lui arrivait de frapper d’autres élèves par exemple. Y compris sa grande soeur Chloé, qui a maintenant quatorze ans et qui ne se laisse plus avoir par son frère cadet !

Avant d’être suivi par le SESSAD, Clément était accompagné par le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP), composé d’une équipe pluridisciplinaire très compétente d’éducateurs, de psychologues, de psychomotriciens, de pédiatres, etc. Sa famille a dû attendre deux ans avant qu’il puisse bénéficier de l’accompagnement du SESSAD de l’IME l’Éveil. Céline est son éducatrice. Elle l’accompagne au SESSAD mais aussi à l’École Régionale pour Déficients Visuels (ERDV) Ignace Pleyel de Loos. Cette école, initialement prévue pour les troubles de la vue et de l’audition, a ouvert depuis deux ans une section pour les enfants autistes.

Clément peut donc continuer à suivre les cours au sein de l’école jusqu’au passage de son BAC. Intégré à une classe de onze élèves, toutes pathologies confondues, il est aujourd’hui moins stressé. Sa mère n’est pas inquiète quant au suivi au sein de l’ERDV car « les éducateurs sont très efficaces », explique-t-elle. Sa difficulté reste l’écriture, car Clément est dysgraphique. Il a mal aux doigts lorsqu’il écrit et ne peut pas accélérer ses gestes. Pour remédier à cela, il dispose d’un ordinateur, ce qui lui permet de suivre et d’écrire efficacement en version numérique.

A douze ans, le jeune garçon a déjà parcouru un chemin exceptionnel grâce à sa famille, notamment Cathy, qui s’est arrêtée de travailler pour se consacrer à son fils, et grâce à tous les professionnels qu’il a pu rencontrer. Aujourd’hui, il va mieux même s’il peut avoir des troubles du comportement. Il a donc besoin que l’on soit ferme et souple à la fois, et lui montrer qu’il faut travailler. En effet, il n’a pas de filtres et peut provoquer des altercations, comme par exemple se battre avec Rojdi, qui est pourtant son meilleur ami, s’il entend des réflexions qui ne lui conviennent pas.

Épicurien et intelligent sont deux qualificatifs qui lui correspondent. Il aime manger et lire, notamment les bandes dessinées comme le Journal de Mickey et les livres scientifiques. Et quand on lui pose la question « Quelle est ta matière préférée ? », il répond très naturellement : « les mathématiques ». Mais ce qu’il aime par-dessus tout, ce sont les jeux vidéo. Il joue notamment à « Minecraft », un jeu qui consiste à placer des blocs et à partir dans des aventures extraordinaires.

Son ambition est de devenir informaticien, plus particulièrement développeur de jeux vidéo. Il a d’ailleurs créé sa chaîne Youtube où il explique, par la mise en ligne de podcasts, le fonctionnement des jeux vidéo tendance, en réalisant lui-même le montage audio. C’est déjà un très bon début pour lui, qui met toutes les chances de son côté pour que son souhait soit exaucé !

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI.