Le STP, un établissement précieux et unique au sein de l’ASRL

Témoignage de Rolande Debonne, Danièle Evain et Marcel Laigle, Administrateurs de l’ASRL

COMPLICES… C’est ainsi que l’on peut décrire les liens unissant Rolande, Danièle et Marcel, trois administrateurs de l’ASRL.

Avant d’être investis dans la gouvernance, tous les trois furent engagés activement au sein du Service Tutélaire et de Protection (STP) d’Annezin. Le Service a vu le jour le 28 juin 1983 sous l’impulsion de Rolande.

Juge des tutelles à Saint-Pol-sur-Ternoise et Présidente du STP de 2010 jusqu’à la fusion du Service avec l’ASRL en 2016, Rolande a suivi toute son évolution. « Nous avons toujours eu des liens avec l’ASRL. A l’origine, nous travaillions déjà en étroite collaboration avec l’IME Au Moulin », précise-t-elle.

En ce qui concerne Danièle, elle a rejoint l’équipe dans les années 90 en tant que Trésorière et fut également gestionnaire du fonds social du Service.

Quant à Marcel, il fut nommé en 2010 Vice-Président, après ses précédentes expériences professionnelles de directeur dans plusieurs établissements du secteur médico-social, comme des foyers de vie ou encore des Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT).

Le Conseil d’Administration de l’ASRL regroupe une quinzaine d’administrateurs issus de la société civile. Les trois acolytes participent ensemble à chaque réunion du Conseil. Sur l’initiative de Marcel, chaque réunion est maintenant décentralisée dans les différents lieux d’exercice des missions de l’Association. Ce qui est un avantage incontestable pour mieux connaitre les spécificités de chaque structure et pour voter plus justement les décisions.

Le STP est le seul service tutélaire de l’ASRL. Rolande, Danièle et Marcel eurent de fortes inquiétudes lors de la fusion en 2016. Pour eux, l’implication de Pierre Lemaire, Président de l’Association, fut primordiale. Il a joué un rôle majeur durant cette période en étant à l’écoute de leurs attentes et en leur garantissant une continuité de fonctionnement. Il était important d’accompagner les personnels du STP pour les mettre en confiance et leur permettre de s’adapter à une association régionale plus structurée. Et il a fallu trois ans pour y arriver. Aujourd’hui, le Service a évolué. A ses débuts, le STP accompagnait 238 majeurs protégés. En 2013, ils étaient au nombre de 2430. Aujourd’hui, 2500 personnes sont accompagnées. « Nous sommes dans un collectif plus large mais l’état d’esprit reste le même. La personne reste au coeur de l’accompagnement. Nous sommes structurés de telle sorte de maintenir des garde-fous et d’avoir des professionnels très motivés », explique Marcel.

Pour ce trio engagé, l’ASRL répond pleinement à son projet de société. Tout le champ du handicap est couvert par l’Association, avec une « foultitude » d’établissements répondant à des besoins spécifiques. L’implication des directions et des personnels est forte pour l’accompagnement des personnes.

RICHESSE (des profils, des compétences et des relations humaines) … C’est le mot que les trois complices emploieraient pour qualifier l’ASRL. Aujourd’hui, ils sont à la fois sereins pour l’avenir du STP et fiers qu’il puisse se distinguer par son accompagnement spécifique reconnu au sein de l’Association.

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

 

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI.