L’artiste passionnée

Témoignage de Chantal Dubois, personne accompagnée au Foyer Notre Dame d’Aubry-du-Hainaut

Cela fait maintenant trente-quatre ans que Chantal vit au foyer Notre Dame d’Aubry-du-Hainaut. A l’époque, l’établissement était géré par les religieuses. Elle participait alors aux tâches communautaires en repassant le linge des résidents et elle aidait au nettoyage de l’église de Petite Forêt. Elle était également chanteuse dans la chorale du foyer, à la demande des religieuses. « C’était une autre époque. Toutes les activités étaient regroupées dans l’établissement. Même l’école était interne. Et c’était Nadine, l’éducatrice, qui nous donnait les cours » explique-t-elle.

Depuis, Chantal a parcouru beaucoup de chemin. Et c’est l’art qui l’anime, notamment la peinture, sa passion. Chantal a par exemple exposé au Mont- Saint-Michel où elle a pu rencontrer de nombreux artistes peintres. Chaque semaine, elle rejoint ses référents Jean- François et Danièle à la Fabrique des Arts de Denain, qui est un lieu culturel, d’expositions et de pratiques artistiques où elle travaille avec eux différentes techniques de peinture, dont l’utilisation du sable pour ajouter du relief à ses toiles. Elle pratique également la peinture au couteau et la peinture de nus artistiques.

C’est depuis une quinzaine d’années qu’elle a commencé à développer son autonomie, en travaillant surtout la confiance en elle, notamment en réalisant des sorties en ville de manière complètement autonome.

Elle est inscrite au Club du troisième âge de Denain où elle a l’habitude de se rendre en empruntant les transports en commun. C’est aussi le cas lorsqu’elle va au marché d’Anzin ou quand elle part faire ses courses. « J’aime rencontrer les personnes », dit-elle. Mais la véritable révolution a été pour elle d’acquérir un téléphone portable et un ordinateur.

En plus d’être artiste, Chantal est aussi une travailleuse. Lorsqu’elle habitait chez ses parents, elle travaillait à l’abattoir, à la mine et enfin, en pâtisserie où elle confectionnait le pain et garnissait les tartes. En lien avec le foyer Notre Dame, elle était aussi, à temps partiel, agent de conditionnement au sein de l’Établissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) les Ateliers du Hainaut.

Avec l’équipe éducative, elle continue cette ascension positive. Elle est de plus en plus autonome. Elle apprend à gérer son argent, élargit ses talents de cuisinière en maîtrisant de nouveaux plats. Chantal ne souhaite pas vivre dans un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD). Le projet qui lui tient à coeur est de vivre seule en appartement et de continuer à peindre.

Une belle ambition pour cette résidente, à la fois sensible et créative !

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

 

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI.