10 ans et déjà audacieux !

Témoignage d’Erwan GAPINSKI, jeune accompagné à l’IJA de Lille, Centre d’éducation sensorielle pour déficients visuels

Erwan a dix ans. Il est déficient visuel et a perdu la vue à l’âge de six mois. Il peut percevoir à certaines occasions la lumière lorsqu’elle est très forte. Depuis 2014, il est accompagné par l’IJA de Lille, Centre d’Éducation Sensorielle pour Déficients Visuels.

 

Très mature pour son jeune âge, Erwan a développé naturellement deux de ses autres sens : l’ouïe et le toucher. Il est actuellement en internat six jours sur sept à l’IJA. Il partage un appartement au sein de l’internat avec trois autres de ses camarades, un garçon et deux filles.

Il peut aujourd’hui travailler sur ordinateur de manière autonome grâce à « Esytime », un appareil Braille de nouvelle génération qui est à la fois un bloc-notes, un ordinateur et un terminal Braille. A partir de cet outil, Erwan gère lui-même les paramètres et l’éditeur de texte. Ce qu’il aime particulièrement à l’IJA, ce sont les activités du mercredi puisqu’il peut aller avec les autres jeunes au bowling, au cinéma, à la médiathèque de Lille. Il peut aussi pratiquer deux de ses sports préférés : la piscine et le cécifoot.

Estelle, Éducatrice spécialisée au sein de l’IJA, l’accompagne au quotidien. Et cette année, Erwan est en inclusion complète à l’école primaire Saint-Joseph à Marquette-Lez-Lille. Ce qui lui permet de rencontrer plus de monde et d’avoir de nombreux amis. Ils sont ainsi huit élèves déficients visuels suivant les cours dans cette école. « Certains enfants ne comprennent pas que j’ai un handicap. Il m’arrive de foncer sur eux, surtout quand je n’ai pas ma canne pour m’aider à me déplacer, mais je ne le fais pas volontairement. Il y en a quelques-uns qui m’aident, mais les autres non » explique-t-il. Lorsque les cours lui demandent beaucoup de concentration, il peut avoir des maux de tête, ce qui lui arrive régulièrement.

D’un naturel ambitieux, il a déjà une idée très précise des métiers dans lesquels il aimerait évoluer. Il souhaiterait être juge ou joueur professionnel de cécifoot. « J’ai toujours voulu faire des grands métiers », affirme-t-il.

Découvrez le livre-témoignages « 60 portraits Humains & Engagés » de l’ASRL en CLIQUANT ICI !

 

Tous les témoignages sont disponibles en version audio ICI.